jump to content immediately

Casino Creed – une nouvelle marque Microgaming

Le géant de logiciels de jeu Microgaming a récemment lancé une nouvelle marque de casino – Casino Creed, destiné notamment à ceux qui aiment les casinos à croupier réel.

L’action en direct à partir des salles de Regent Casino est l’attraction principale de cette nouvelle destination de jeu. Casino Creed a pour base de développement Regent Casino de Bucarest, Roumanie.

Casino Creed a commencé par ajouter la roulette, mais il a des plans d’introduire bientôt le blackjack, le baccara et d’autres jeux.

Outre l’aspect live de ce nouveau casino Microgaming, Casino Creed a également une section de casino en ligne habituel qui offre plus de 200 des meilleurs jeux Microgaming: les jeux de table, le vidéo poker et bien sûr, la célèbre sélection de machines à sous dont certains avec d’énormes jackpots progressifs!

Casino Creed propose aux nouveaux joueurs un exceptionnel bonus de bienvenue. Le bonus

d’inscription consiste dans une première tranche de 100% du dépôt, jusqu’à 500 $ et un deuxième bonus d’une valeur de 50% de bonus, dans la limite de 100 $. Les tournois hebdomadaires de machines à sous et les événements spéciaux seront fréquents dans le nouveau casino et les joueurs seront invités à rejoindre la fête et gagner des prix!

La section banque du casino a les options de paiement les plus sûres, dont par cartes de crédit, Moneybookers, portefeuilles électroniques, transferts bancaires. Avec ces atouts, Casino Creed a le potentiel de devenir un acteur majeur dans l’industrie du jeu en ligne. Avec beaucoup de travail et un bon service client, Microgaming semble avoir lancé un autre casino de succès!

Natasha Schull: Machine Gambling in Las Vegas

Natasha Schull – anthropologue et professeur à l’Institut de Technologie de Massachusetts – se rappelle comment, à la fin des années 1990, elle a commencé à observer les gens à Las Vegas fascinés pendant des heures devant les machines à sous et celles de vidéo poker. Qu’est-ce, se demande-elle, qui les tenait collés à ces machines?

Les dernières décennies ont vu un changement radical: depuis les formes sociales du jeu autour des roues de roulette et des tables à cartes au jeu solitaire devant les terminaux électroniques. Son livre « Addiction by Design: Machine Gambling in Las Vegas », paru en 2010 à Princeton University Press, porte le lecteur dans le monde fascinant des appareils de jeu, une forme de jeu de plus en plus populaire et captivante qui brouille la ligne de démarcation entre l’homme et la machine, le contrôle et la dépendance, le risque et la récompense.

Reposant  sur les quinze années de recherches sur le terrain à Las Vegas, Natasha Schull apprécie que le rythme mécanique du jeu électronique attire les joueurs dans un état de transe appelée la « zone de la machine ». Dans cet état, les soucis quotidiens, les obligations sociales et même la conscience du propre corps s’évanouissent. Une fois dans cette zone, les joueurs compulsifs jouent pas pour gagner, mais simplement pour poursuivre cet état aussi longtemps que possible – même au prix de l’épuisement physique et économique.

La vérité, cruelle pour les plus novices, est que l’industrie des jeux, comme toute autre industrie, poursuit le profit. L’industrie du divertissement, qui inclut l’industrie des jeux, n’y fait pas exception. Par contre. Schull décrit les calculs stratégiques derrière les algorithmes de jeu et l’ergonomie de la machine, l’architecture du casino et la gestion de l’ambiance, les systèmes d’accès à l’argent – tout cela conçu pour répondre à la demande du marché pour obtenir le maximum de temps à jouer sur un appareil.

Pour écrire « Machine Zone », Natasha Scull a interrogé les joueurs et les développeurs de jeu et a passé des heures dans les casinos, les magasins et les stations-service, observant le jeu aux machines de jeu. Elle a aussi participé à des salons professionnels où les fabricants de jeux discutaient librement de la façon d’augmenter ce qu’ils appellent « time on device ».

Schull fait valoir que le but du secteur des jeux, est, très simplement, de générer des revenus. « Je ne pense pas que les développeurs de jeux se rassemblent, en se disant: Allons créer de la dépendance! » Elle insiste sur le fait qu’elle n’est pas une « anti-jeu ». Mais elle croit que toute communauté qui a affaire avec les machines de jeu doit savoir comment la technologie fonctionne et comment ça affecte le comportement humain.

La Russie veut mettre au ban les jeux en ligne

La Russie intensifie la répression sur les jeux avec un nouveau projet de loi qui prévoit de sanctionner les fans des casinos virtuels.

En Russie, les casinos terrestres ont été interdits depuis juillet 2009, seuls les paris sportifs s’échappant à la hache.

Maintenant, les législateurs veulent éliminer une échappatoire qui permet aux amateurs de cartes et aux passionnés de la roulette de jouer sur Internet. Oui, il s’agit de l’interdiction des jeux en ligne.

Le projet de loi, présenté par Ivan Savvidi de la « Russie Unie », propose des amendes entre 500 et 2000 roubles pour ceux qui jouent en dehors des zones de jeu officielles en utilisant les réseaux mobiles et l’Internet, ce qui signifie que les casinos et les autres salles de jeu en ligne seront illégaux en Russie.

« Auparavant, la loi ne concernait que les opérateurs de jeu, et maintenant, les joueurs seront eux aussi responsables », a dit Savvidi à la Gazeta.ru.

Dans la note explicative du projet, on dit que le jeu en ligne est considéré particulièrement tentant pour les mineurs, qui peuvent être soumis à la pression de l’extérieur à cause de leur âge.

Un deuxième projet de loi tente de définir les machines à sous illégales plus clairement afin de combler les diverses lacunes.

« J’ai longtemps cherché une définition de la machine à sous et je l’ai finalement trouvée », a dit l’auteur du projet et membre du Conseil de la Fédération Alexandre Pochinok. « C’est la partie la plus importante de mon projet de loi ». Si les amendements sont acceptés, ces machines seront interdites ».

« Les gens tentent d’échapper à la responsabilité en utilisant les machines qui font tout ce qui est interdit par la loi », a déclaré l’avocate Irina Tulubyeva. Elle croit que les nouvelles amendes sont la mesure correcte. « Si les joueurs savent qu’ils auront à payer une amende, il y aura moins de ceux qui sont prêts à jouer. Et ils deviennent complices à l’infraction, même si la peine principale sera toujours aux opérateurs ».

Le Directeur exécutif adjoint de l’Association russe des sociétés de jeu Samuil Bender n’est pas du même avis. « Nous devons examiner ce qui nuit à quelqu’un, et une personne qui joue et dépense son propre argent n’est pas un hors-la-loi », a déclaré-t-il à Gazeta.ru.

Les réactions des utilisateurs d’Internet à l’ouie des nouvelles sont également mitigées.

« Le poker n’est pas toujours juste une façon de passer le temps. Pour moi, par exemple, il est ma seule source de revenu », a écrit helcaor sur le site Championat.ru.

« S’ils les interdisent, c’est quoi alors? On aura plus de temps à consacrer à la famille », a écrit un autre internaute.

Après que l’interdiction des casinos est entrée en vigueur en juillet 2009, de nombreux établissements ont simplement changé de noms, en continuant à fonctionner comme des clubs de loteries, alors que le nombre des « salles d’Internet » à Moscou a augmenté de 23 à 98. Ces salles permettent l’accès aux casinos en ligne en tant que services d’information.

Les nouveaux projets de loi sont une réponse à l’appel de Dmitri Medvedev à freiner l’activité des casinos illégaux à Moscou.

SCasino ajoute une nouvelle option de dépôt

SCasino, le casino en ligne développé par la société de logiciels Playtech, a annoncé fin novembre 2010 l’ajout d’une nouvelle option de dépôt sur son site. Un accord signé avec Moneybookers, le fournisseur de paiements par portefeuille électronique, offrira aux joueurs une nouvelle façon de financer leurs comptes sur le site.

« Moneybookers vous permet de transférer en toute sécurité des fonds en ligne et par e-mail », a déclaré un porte-parole du casino dans un communiqué. « Vous pouvez transférer de l’argent depuis votre carte de crédit ou de débit ou directement depuis votre compte bancaire. Lors d’un transfert d’argent depuis votre carte de crédit, les fonds apparaissent instantanément dans votre compte Moneybookers. Les virements bancaires prennent généralement environ trois jours ouvrables, selon votre pays de résidence ».

SCasino est un opérateur basé à Gibraltar, étant considéré par les joueurs comme une destination populaire, qui leur apporte des centaines de jeux, y compris les machines à sous en ligne, le blackjack, la roulette et bien plus encore.

Le Chypre veut interdire les jeux de casino en ligne

Les législateurs de Chypre ont envoyé pour examen à la Commission Européenne un projet de loi proposant l’interdiction de toutes les formes de jeu en ligne, à l’exception des paris sportifs. Selon le droit communautaire européen, l’échange de services entre les pays de l’UE doit rester libre. Le gouvernement du Chypre est, donc, obligé de demander à la CE une exemption avant d’appliquer une interdiction sur les services de jeu en ligne.

Les législateurs utilisent une logique similaire à celle du Portugal, en 2009. Dans cette affaire-là, qui a été jugée par la Cour de Justice Européenne, le gouvernement portugais s’est défendu contre les accusations que l’objectif de la législation anti-jeu aurait été la création d’un monopole d’Etat. En échange, les autorités ont prétendu que l’interdiction aiderait à combattre les délits et la fraude.

Selon le procureur général du Chypre, Petros Clerides, l’interdiction de la roulette, des machines à sous et du poker est « dans l’intérêt public ».

« Le projet est censé combattre la criminalité et protéger le consommateur », dit-il. Selon lui, l’arrêt en faveur du Portugal est une preuve de sa justesse.

Bien que la législation proposée interdise les jeux comme la roulette ou les machines à sous, elle autorise les paris sportifs et prévoit l’octroi de licences pour les points de vente.

En principe, la législation prévoit aussi:

– la création d’un « Conseil des Jeux » qui réglemente tous les jeux en ligne à Chypre
– l’octroi de licences aux opérateurs qui paient des impôts sur le chiffre d’affaires, non sur le profit
– une interdiction des paris en espèces et l’utilisation exclusive des cartes de crédit et portefeuilles électroniques, où les opérations sont plus faciles à surveiller et à taxer
– la présentation par le législateur d’une garantie bancaire pour s’assurer que les joueurs reçoivent leurs gains
– la fermeture des établissements qui ne parviennent pas à payer l’impôt dû à l’échéance.

Deutsche Bank construit un grand casino à Las Vegas

Dans quelques semaines, un groupe de banquiers de la Deutsche Bank deviendront les propriétaires d’un immense casino à façade de verre appelé Cosmopolitan.

A l’origine, la banque devait seulement financer le projet, par un prêt d’un milliard de dollars destinés à la construction des deux tours grimpant en flèche vers le ciel. Mais le développeur initial, Bruce Eichner, a failli à ses engagements de paiement en 2008. Dans l’impossibilité de trouver de nouveaux partenaires ou investisseurs, Deutsche a alors décidé de prendre le contrôle sur le Cosmopolitan, en investissant son propre argent pour le terminer.

L’institution a changé les plans originaux d’Eichner, Deutsche Bank a embauché ses propres experts immobiliers, architectes, architectes d’intérieur et ingénieurs pour construire le casino de classe mondiale souhaité.

Les dirigeants de Cosmopolitan disent que leur approche trouvera un nouveau type de client à Las Vegas: ceux qui trouvent les autres complexes hôtel-casino trop étouffants et qui sont à la recherche du luxe et du relâchement complet. Tel qu’attendu, les concurrents sont sceptiques.

Comme chaque joueur le sait, doubler le pari est un grand risque. Au moment où le Cosmopolitan sera officiellement ouvert en décembre 2010, ses développeurs auront déjà dépensé un montant supplémentaire de 3 milliards de dollars de leurs propres coffres. C’est en fait l’un des complexes les plus chers dans l’histoire du Las Vegas.

Le Cosmopolitan, qui aura 83 tables de jeu et 1.474 machines à sous, tiendra son ouverture à Las Vegas dans des circonstances dures pour l’industrie. Selon les documents attestant les valeurs mobilières, Deutsche Bank a déjà perdu 1 milliard de son investissement. Mais la bonne nouvelle est que le Las Vegas montre des signes de stabilisation après un déclin sans merci au cours de la récession.

Mais à la différence de tous les autres grands complexes de la Strip, le Cosmopolitan partira de zéro, sans aucune base de clients. C’est pourquoi les autres opérateurs doutent qu’il remplisse tout simplement ses salles de jeu sans faire des compromis.

Les vétérans des casinos sont également sceptiques qu’une équipe de banquiers puisse répéter le succès des visionnaires de Las Vegas comme Steve Wynn.

« Je ne vois pas comment le Cosmopolitan pourrait réussir », a opiné Sheldon Adelson, directeur général de Las Vegas Sands.

Mais les cadres de Deutsche Bank et les managers de Cosmopolitan insistent que les visiteurs seront époustouflés par le résultat final. Ils comptent sur l’accord avec Marriott International, qui leur fournira la base de clients de l’hôtel et celle des travailleurs des autres casinos de Las Vegas qui connaissent beaucoup de joueurs.

« Je pense que les gens vont vouloir venir et voir parce que c’est vraiment quelque chose de différent », a déclaré John Unwin, chef de la direction de Cosmopolitan, ancien directeur général de Caesars Palace de Las Vegas.

Mais même dans les scénarios les plus optimistes, il faudrait encore 15 ans pour que Deutsche Bank amortisse son investissement dans les actuelles conditions économiques.

Loto-Québec lance son premier casino gratuit en ligne

Le mois de décembre est généralement l’un très occupé, parce que tout le monde attend et se prépare pour les Fêtes. Les vacances ont de diverses significations pour les diverses personnes, mais les joueurs en ligne regardent toujours la saison des fêtes comme un moyen de faire de l’argent supplémentaire.

Au Québec, le mois de décembre a une importance à part en 2010. Le 1er décembre, Loto-Québec lancera un nouveau site de jeux, offrant aux joueurs canadiens un endroit sûr pour jouer.

Suivant les traces de la B.C. Lottery Corp. (Loterie de la Colombie-Britannique, Loto-Québec commencera à proposer des jeux divers: blackjack, baccara, craps, roulette, machines à sous. Ce casino en ligne devrait générer des millions de dollars pour la province, mais les principaux bénéficiaires resteront ses résidents joueurs.

« J’adore jouer pour le plaisir et il sera agréable de pouvoir jouer sur un site que le gouvernement réglemente et surveille », a déclaré une joueuse. « Je me sens beaucoup plus à l’aise à faire des paris sur un site dont je sais qu’il est sûr que sur les sites où nous avons dû jouer ces dernières années ».

Ce sentiment est partagé par de nombreux Canadiens, ce qui explique pourquoi plusieurs provinces modifient leurs lois concernant le jeu en ligne. Le Canada est devenu le premier territoire en Amérique du Nord à réglementer les jeux en ligne, bien que les législateurs des Etats-Unis cherchent à faire de même dans un proche avenir.

Quant aux pays européens, ils ont fait des pas importants vers la libéralisation des jeux en ligne. L’Union Européenne a joué un rôle dans ce changement initié par des pays où les jeux en ligne ont été proscrits dans le passé.

Quelles sont les plus cherchées offres des casinos?

Les jeux de casino sont en vogue aujourd’hui et les casinos en ligne accueillent plus de joueurs que jamais auparavant. Des millions de personnes se connectent sur le web chaque jour pour accéder à leurs comptes dans les casinos virtuels. Il y a maintenant plus de jeux à y choisir et on se demande lesquels sont considérés comme les meilleurs.

Quelques-uns des plus populaires jeux en ligne sont aujourd’hui le blackjack, le baccara, le poker et le vidéo poker.

Le blackjack est un jeu qui donne au joueur moyen de bonnes chances de gain. Et en utilisant une stratégie de blackjack, il est possible de gagner de bon argent. Il est assez facile de trouver une stratégie de base sur Internet. La stratégie de base est prise au sérieux par les joueurs, qui la mémorisent afin de neutraliser l’avantage de la maison. Une stratégie de blackjack n’est rien d’autre qu’un tableau qui vous indique les actions à faire lorsque vous recevez certaines cartes. Bien sûr, vous ne pouvez pas espérer gagner chaque main en utilisant la stratégie de base du blackjack, mais suivre la ligne directrice vous aidera à gagner des mains plus souvent.

Le baccara est un jeu relativement facile à apprendre. Ce jeu a la réputation d’attirer les gros parieurs à Las Vegas, de nombreux joueurs avec de larges lignes de crédit sont systématiquement vus aux tables de baccara dans tous les grands casinos. Le but du jeu est d’avoir une main près du chiffre 9. Il existe de nombreux sites web qui offrent des conseils gratuits pour le baccara, donc n’oubliez pas d’y jeter un coup d’oeil avant de passer à l’action. Le baccara en ligne avec des croupiers réels est la dernière tendance très populaire parmi les joueurs. Ces tables apportent au joueur tout l’émoi des casinos terrestres, parce que le dealer qui apparaîtra sur l’écran pourra interagir avec lui pendant le jeu.

Le poker est aussi populaire que toujours. Maintenant, presque tous les casinos virtuels offrent des jeux de poker à leurs clients. Il y a des tournois de poker, des freerolls, des jeux de poker avec des croupiers réels et tout le reste. Si vous êtes un peu rouillé en ce qui concerne les règles et les stratégies du poker, l’Internet est encore une fois la réponse. Il y a les blogs et les sites spéciaux dédiés au jeu, qui représentent une vaste source d’informations pour quiconque veut être un joueur averti.

Le vidéo poker est extrêmement populaire – c’est l’une des machines à sous qui vous donnent l’impression d’être assis à votre propre table de poker, à l’intérieur d’un casino. La bonne chose en ce qui concerne le vidéo poker est le fait que les casinos en ligne vous permettent d’y jouer en mode gratuit, qui est un excellent moyen de trouver une stratégie gagnante. Vous pouvez jouer gratuitement aussi longtemps que vous le souhaitez.

Choisir un casino en ligne peut être une tâche difficile, mais vous pouvez rendre le processus de sélection plus facile en recherchant les casinos avec les meilleurs bonus de bienvenue et les meilleurs taux de redistribution.

Petites mises et petits risques ou grandes mises et grands risques?

Un grand nombre d’études sont effectuées sur des rongeurs, dont les réactions sont comparées au comportement humain. Mais alors que la similarité s’applique notamment aux réactions à certains médicaments, est-elle applicable aux modèles de conduite de jeu.

Une étude récente sur les rats de laboratoire menée à l’Université de la Colombie-Britannique a cherché des réponses sur le comportement de jeu. Les rats « joueurs » ont représenté un progrès important, parce que les « fondements neurobiologiques du jeu sont encore mal compris « , selon la professeur Catharine  Winstanley, de l’Université de la Colombie Britannique.

Son équipe internationale a conçu un système qui a donné aux rats quatre choix pour obtenir des boulettes de sucre dans un délai de 30 minutes. Plus grande était la quantité de sucre, plus grand était le risque de rester plus longtemps sans la savoureuse récompense.

Les rats sont devenus des joueurs de succès, apprenant que c’était mieux de choisir une option avec moins de granules de sucre, mais aussi moins de pénalités.

« Les rats sont capables de jouer les probabilités. Ils apprennent à éviter les options risquées afin de maximiser leurs récompenses », a déclaré la professeur Winstanley, dont l’étude est publiée dans la revue Neuropsychopharmacology.

Les rats ont ensuite été traités avec des médicaments qui ont réduit les niveaux de deux substances chimiques dans le cerveau – la sérotonine, qui est associée au contrôle des impulsions, et la dopamine, qui est associée au plaisir.

Dans le premier cas, les rats ont pris plus de risques. Dans le second cas, les rats joueurs ont mieux maximisé le nombre de granules de sucre qu’ils ont mangées.

Les joueurs des casinos en ligne et ceux des casinos terrestres semblent avoir une affinité similaire pour les options de jeux à hauts risques. La question est: Avons-nous, les humains, la capacité de tirer des leçons de nos erreurs, de la même manière que les rats l’ont fait – qu’un petit pari qui est plus sûr et beaucoup moins risqué est souvent le meilleur choix, même si moins excitant?

Les rats ont aussi eu l’occasion d’essayer un jeu de type machine à sous. Les résultats ont été intéressants – les rats éprouvaient des difficulés à distinguer quand ils avaient gagné, toutes les lumières étant allumées, et quand ils n’avaient pas encore gagné, seulement deux ou trois feux étant allumés.

Cela semble être la raison pour laquelle les rats ont continué à pousser les leviers, même quand ils ne gagnaient pas. L’étude suggère que, par extension, les hommes pourraient faire la même chose.

Mais, en définitive, la question est de savoir si nous nous blâmons  pour notre manque de maîtrise de soi. En plaisantant, Catharine Winstanley a dit: « Nous ne pouvons pas justifier toutes sortes de comportements nuisibles seulement parce que les rats font la même chose. »

Mme Winstanley espère qu’en étudiant les réactions des rats de laboratoire, il devient possible de créer des médicaments qui peuvent aider les joueurs compulsifs.

Unibet recommence ses activités en France

Le mois d’octobre a été très occupé pour le marché français des jeux. Certains opérateurs ont choisi de quitter le marché ou abandonner pour le moment l’idée de demander une licence en France, pour des raisons plus ou moins connues. Cependant, la société de paris sportifs Unibet a choisi d’y entrer.

Basé en Suède, Unibet a attendu depuis le mois de mai que sa demande soit approuvée. Avant que la France commence à interdire la présence des opérateurs étrangers, Unibet fournissait déjà ses services en France. Maintenant, la société peut recommencer son activité dans le pays, offrant aux joueurs de France une option supplémentaire pour les paris sportifs.

Selon le PDG Henrik Tjarnstrom, l’obtention d’une licence est seulement la première étape de ce que la société espère être une nouvelle stratégie de succès. Il croit que l’entreprise gagnera beaucoup de trafic et de recettes des citoyens français, ce qui permettra l’expansion et la croissance.

Toutefois, les dirigeants sont toujours préoccupés par ses bénéfices potentiels. La France a l’un des niveaux d’impositions les plus élevés: 8% de toutes les mises placées sur les sites de paris. C’est la raison pour laquelle de nombreux opérateurs de casino en ligne ont choisi de se retirer du marché de la France, mais ceux d’Unibet semblent convaincus qu’ils peuvent surmonter cet obstacle.

Microsoft ouvre une boutique de jeux en ligne

Le 22 octobre, Microsoft a annoncé l’ouverture prochaine d’une boutique en ligne de jeux téléchargeables sur les ordinateurs personnels utilisant ses logiciels.

Le site web Games for the Windows Marketplace sera lancé sur gamesforwindows.com le 15 novembre 2010. L’information provient de Redmond, un géant des logiciels basé à Washington.

« Nous avons décidé de créer un magasin numérique intégré pour les joueurs sur PC », a communiqué le directeur Kevin Unangst.

« Et en intégrant aussi nos services Xbox Live et Windows Live , il est plus facile que jamais pour les millions de joueurs d’acheter des jeux sur le PC », a-t-il poursuivi.

Xbox Live est une communauté de jeux en ligne gérée aussi par Microsoft.

Marketplace sera lancé avec un portefeuille de 100 jeux, y compris des titres de succès tels que « Fable » et « Grand Theft Auto ».

Parmi les développeurs de jeux vidéo qui verront leurs produits dans la boutique virtuelle de Microsoft, il y a Rockstar, Capcom, Square Enix et Warner Brothers Interactive Entertainment.

« Nous prévoyons de lancer sur Games for Windows Marketplace quelques-unes de nos meilleures et plus grandes franchises PC, dès le premier jour », a déclaré Christian Svensson, administrateur et vice-président de la planification stratégique et le développement des affaires chez Capcom.

« La distribution numérique continue de stimuler la croissance dans le secteur des jeux sur PC et nous sommes ravis de collaborer avec Microsoft et apporter d’incroyables jeux sur ce marché en expansion ».

Comment vérifier les paramètres de sécurité d’un casino virtuel

Les internautes sont encouragés par tous les moyens à se protéger et à protéger leurs ordinateurs des programmes malveillants. La campagne « National Cyber Security Awareness Month » a été pendant tout le mois d’octobre 2010, une importante occasion de conscientiser et combattre ces dangers.

L’industrie des jeux et paris en ligne a déjà élaboré ses propres normes et systèmes de certification qui ne laissent « passer » sur le marché que les sites de jeu de casino gratuit équitables et responsables.

« National Cyber Security Awareness Month » est une bonne occasion de revoir les cinq mesures de sécurité qu’on doit prendre en compte en ce qui concerne les casinos en ligne.

1. Vérifiez si le casino virtuel que vous choisissez est certifié par un organisme spécialisé. Les autorités de régulation indépendantes fournissent une attestation pour les sites vérifiés ou inspectés par rapport à un ensemble de standards de l’industrie. Les casinos en ligne qui portent le sceau eCOGRA prennent des mesures actives pour offrir aux joueurs des services et des paiements sécurisés, jeux équitables aux gains élevés et d’excellents services client.

2. Vérifiez les politiques des nouveaux sites que vous visitez. Les casinos en ligne responsables ont tous des politiques de sécurité et de confidentialité transparentes. Ces informations sont faciles à trouver sur leur site et expliquent comment elles protègent les joueurs du point de vue du stockage et de l’utilisation des données financières et privées.

3. Si vous sentez avoir une tendance de dépendance au jeu, choisissez un casino en ligne qui offre bien plus que des conseils. Il y en a des établissements qui proposent des services de restriction, des options d’auto-exclusion ou de clôture du compte. Ces options sont toutes en faveur de ceux ayant une propension pour le jeu compulsif.

4. Examinez les options de paiement et les certificats de sécurité des casinos qui ne vous sont pas familiers. Tous les opérateurs responsables offrent aux joueurs un large choix d’options de paiement sécurisées et ont des programmes de cryptage des données développés à ce but. Les plus prudents peuvent choisir les options de paiement via un tiers, tel que PayPal.

5. Tenez-vous au courant de tout ce qui se passe dans l’industrie des jeux. Visitez les blogs, les portails et les communautés en ligne pour suivre les nouvelles des casinos en ligne. Connaître les impressions et les avis des vrais joueurs est la meilleure façon d’avoir une vue d’ensemble. Ils peuvent vous prévenir sur les sites problématiques ou vous porter à l’attention les meilleures offres et les opérateurs de confiance.

Le joueur social vs. le joueur compulsif

Les jeux représentent une question controversée, il y a ceux qui les approuvent et ceux qui s’y opposent. C’est vraiment une question discutable.

Charles Lamb dit que « l’homme est un animal joueur ». Johan Huizinga parle aussi de l’homme dans sa qualité de « Homo-ludens », examinant la fonction sociale du jeu. Chaque être humain a la tendance innée de participer à des activités impliquant le jeu.

En fait, il y a deux types de joueurs: les joueurs sociaux et les joueurs compulsifs.

Le jeu social est le genre d’activité pratiquée pour l’amusement et pour l’interaction sociale. On parie pour le plaisir, pas pour les bénéfices financiers. Bon nombre de retraités et chômeurs sont engagés dans de telles activités, mais non seulement eux. La plupart jouent aux jeux de cartes, aux machines à sous, au bingo et parient sur les sports et les courses de chevaux. Le jeu social est généralement une évasion positive pour les personnes et les familles en bonne santé.

D’autre part, le jeu compulsif est principalement engendré par une impulsion irrésistible. Ce genre de jeu est une préoccupation négative, car il domine et souvent perturbe la vie du joueur. Le joueur compulsif est obsédé de continuer à jouer, coûte que coûte, au détriment de sa famille, sa vie sociale et professionnelle. Ce type de joueur gaspille souvent toutes ses économies, s’endette jusqu’à la gauche, met en gage ses propriétés et peut même recourir à des moyens illégaux pour obtenir l’argent, étant convaincu qu’il aura de la chance la prochaine fois.

dans Divers

Le poker – un sport de l’esprit qui prévient la maladie d’Alzheimer

Si vous vous faites des soucis pour les pièges qui vous attendent à l’âge d’or, vous pouvez compter sur l’un des plus aimés jeux de tous les temps – le poker. Voilà pourquoi:

Une étude récemment réalisée, sous la direction du Dr. Jeffrey Cummings, éminent chercheur sur la maladie d’Alzheimer, montre que jouer au poker et à d’autres jeux de cartes deux fois par semaine, peut réduire jusqu’à 50% le risque d’Alzheimer. Ce qui plus est, contrairement à une idée populaire, la détente à la retraite augmente les chances de contracter la maladie.

Dans sa recherche, Cummings fait référence à une étude effectuée en 2009 en France, avec 5.000 participants. Cette étude a montré que l’engagement dans des activités mentales comme les jeux de cartes, pratiquées deux fois par semaine, avait mené à une réduction de 50% du risque de toutes les formes de démence.

« Nous avons une idée sociale de ce que la retraite signifie et nous devons réexaminer cette idée », a signalé J.Cummings. « Le suivi logique des données que nous avons sur la démence, c’est que la personne qui est encore capable de travailler, qui est mentalement stimulée par un fort sentiment du but, ferait mieux de poursuivre l’activité.

En résumé, il résulte que nos idées sur la retraite sont erronées. Oubliez les croisières et la fainéantise à la piscine! La gymnastique mentale est plus importante.

Le rapport du Groupe d’étude de l’Alzheimer, publié l’an dernier, ne fait que montrer le progrès de la maladie. Outre les tragédies personnelles, entre 2010 et 2050, la maladie d’Alzheimer va coûter aux contribuables une étonnante somme de 20 trillions de dollars. Les victimes de la maladie pourraient doubler d’ici à 2050. Si le poker est un moyen qui permettra d’améliorer ces statistiques, alors, on va jouer plus de poker!

dans poker

La Malte des jeux en ligne, devant ses imperfections

L’Autorité des Loteries et des Jeux de Malte (Lotteries and Gaming Authority – LGA) a publié sur son site une déclaration censée éclaircir la controverse sur la législation qui réglemente les gains des joueurs et les dettes de jeu.

La semaine dernière, au début d’octobre 2010, plusieurs sources ont indiqué que les fonctions de la LGA avaient été mises en cause par une affaire trouble passée entre un joueur allemand et un casino en ligne basé à Malte. En 2008, le jouer a gagné un jackpot progressif d’une valeur de 167,500€, mais il n’a pas encore reçu son prix jusqu’à ce jour.

Les chroniques ont relaté que la LGA avait communiqué au joueur que le Casino Club, qui est une filiale de GVC Holdings, l’une des principales compagnies de jeux en ligne, n’était pas tenu de lui payer les gains. Cela, prétendument en raison d’une loi maltaise dont les lacunes rendent la LGA impuissante à intervenir dans des questions comme celle en cause.

Dans la déclaration, la LGA précise que « l’avis public est publié afin de clarifier une question juridique qui a circulé sur différents blogs et nouvelles, concernant les gains des joueurs et les dettes de jeu ».

Dans un jargon juridique, l’Autorité a expliqué que:  Les dispositions invoquées en référence aux Dettes de jeu, sont extraites du Code Civil, se rapportant au Chapitre 16 des Lois de Malte (articles 1713-1717A). Celles-ci ne sont pas applicables aux jeux autorisés ou agréés en vertu de la Loi des Loteries et d’autres Jeux, Chapitre 438 des Lois de Malte (articles 48 et 49) aux Règlements subjacents, y compris les Règlements des Jeux à distance.

« L’interprétation de la LGA est que les articles du Code Civil mentionnés sont applicables aux dettes de jeu découlant des jeux non autorisés/ non-agrées, qui sont de toute façon considérés illégaux et équivalents à une infraction pénale ».

Cependant, tel que remarqué par une société de jeux, la déclaration de la LGA affirme que « les dettes de jeu sont exécutoires à Malte, puisque l’établissement de jeu concerné est autorisé par la LGA ». Alors, pourquoi l’Autorité s’exprime de façon évasive sur cette question?

En attendant, le joueur allemand a recouru aux services d’un avocat maltais et va démarrer une poursuite en justice contre Casino Club, dans l’espoir de recevoir la somme qui lui est due.

PokerStars lance son site en Estonie

PokerStars, la plus grande salle de poker en ligne, poursuit son développement. Sa croissance est due à l’obtention de licences à travers le monde, et le dernier arrêt de l’expansion est à l’Estonie.

L’Estonie a accordé à PokerStars une licence en vertu de laquelle il  pourra offrir des jeux de poker en toute légalité dans le pays. Cela fait de PokerStars l’un des premiers sites légaux de poker en ligne en Estonie. Afin de se conformer pleinement aux lois de jeu estonienne, la société a créé une version spéciale du site, PokerStars.ee.

Le lancement de PokerStars.ee permet aux joueurs estoniens de visiter et de jouer dans une salle de poker en utilisant leur langue, l’estonien.

PokerStars a également réussi à obtenir des licences légales en Italie et en France, ce qui lui donne le droit de prêter légalement des services dans ces pays. A l’origine sous licence dans l’île de Man, PokerStars a des activités dans le monde entier.

dans poker

La Grèce, en marche de crabe vers la légalisation des jeux sur Internet

A la suite d’une erreur commise par un membre du gouvernement grec, un énorme scandale concernant la législation des jeux a éclaté. Cela pourrait avoir pour effet le recul de la libéralisation du marché des jeux en ligne en Grèce.

Le 21 septembre, le ministre grec de la privatisation, Georgios Christodoulakis, a envoyé son analyse résultée de la consultation ouverte sur la réglementation grecque des jeux. En fin de compte, la décision de Christodoulakis ne faisait que favoriser un système d’octroi de licences par lequel l’OPAP, la compagnie qui détient actuellement le monopole, agirait comme un « médiateur » entre les offres et l’attribution des licences.

Le mois dernier, le gouvernement grec a publié un projet de loi sur les jeux en ligne, présentant trois nouvelles options à prendre en considération: le modèle français prévoyant un nombre illimité de licences; l’octroi d’un nombre limité de licences; le modèle ayant l’OPAP au centre de toutes les activités d’octroi de licences.

Il n’est pas donc surprenant que Christodoulakis a retenu le plan OPAP. Il s’est même avéré que son rapport avait été écrit par un employé OPAP! Quelqu’un du journal Proto Thema a simplement ouvert les « propriétés du document » pour trouver le nom de l’employé OPAP en tant qu’auteur du rapport et l’acronyme « OPAP » dans le titre du document.

Le gouvernement nie ces accusations, prétendant que le modèle du rapport a été copié à partir d’un fichier PDF et que le nouveau document avait retenu les informations de l’original.

Personne ne peut dire ce qui va résulter de cette prétendue collusion, mais le calendrier de la libéralisation du marché grec a certes été retardé. Et puis, il y a la question de l’amende de 32 000€ par jour infligée par la Commission Européenne au gouvernement grec…

« Woman in Gaming Awards » présente ses lauréates…

Les lauréates des WIG Awards 2010 (Woman in Gaming Awards) ont été annoncées le 24 septembre lors d’une bandante cérémonie tenue à Millennium Gloucester hotel à Londres. Au total, 120 personnes ont assisté à ce brillant événement.

Les représentants du secteur corporatif ont montré leur soutien pour l’événement. Jim Ryan, le chef de la direction de PartyGaming, a assisté aux WIG Awards pour soutenir Party Ladies et célébrer le Prix de L’Equipe de l’Année, remporté par Sara Jolly. Andrew Love, de Ritz Club Casino, tout comme Michael Boettcher, PDG de Storm International qui a volé spécialement à Londres pour encourager la candidate de la compagnie, Tatiana Platonova.

Paul Benton de Rank a fêté la victoire des représentantes Rank et de Tracey Collins, qui a remporté le Prix du Leader de l’année. Benton en a été très fier et content.

Herman Pamminger de Casinos Austria International est arrivé à Londres pour applaudir les dames CAI, qui ont passé une soirée agréable et trouvé la conférence « intéressante, éducative et inspirée ». Nicky Senyard, qui a remporté le Prix de l’Innovateur de l’année a dit qu’elle aimerait surpasser plus d’hommes encore et qu’elle se débattrait pour plus d’Awards dans un proche avenir.

Mais la présence la plus marquante a été celle de Darlyne Sullivan d’Atlantis Casino USA, qui a remporté le Prix Fierté de l’année (Pride of the Year) . Elle a consacré plus de 33 ans à l’industrie des jeux, aboutissant à devenir l’un de ses grands leaders. Elle a prospéré dans le berceau des jeux de casino dans des périodes où le secteur était clairement sexiste et lorsqu’il était difficile à avoir du succès en tant que femme.

Svetlana Thompson, de Clever Duck Media, organisatrice des WIG Awards, a déclaré: « La soirée a été un succès complet, c’est la première fois que nous avons organisé des Prix pour les Femmes et cela a vraiment fonctionné. Nous sommes tout à fait ravis de participer à un événement si passionnant qui reflète l’industrie. Tout le monde a passé un bon moment et a donné aux WIG Awards la reconnaissance qu’ils méritent. Un grand bravo et merci à tous ceux qui ont participé et si vous les avez manqué – ne vous inquiétez pas, il y aura l’an prochain! »

200% Poker – une nouvelle marque de poker en France

Dans le cadre d’un accord avec La Société Française des Jeux sur Internet (SFJI), Spiral Solutions France lancera 200% Poker, une toute nouvelle marque sur le marché français.

200% Poker fera partie du Réseau français de poker en ligne, une co-entreprise entre Prima Networks, propulsé par Microgaming, et 888 Holdings, le seul réseau à avoir quatre opérateurs agréés par l’ARJEL.

SFJI est une association de 40 casinos français indépendants, qui accueillent ensemble plus de 40 millions de clients chaque année. Dirigé par Luc Le Borgne, directeur général de Vikings-Casinos, le groupe aura en possession et gérera la marque 200% Poker, permettant au groupe d’étendre ses activités dans l’espace virtuel et d’obtenir de nouveaux revenus.

Christophe Santa Maria, président de Spiral Solutions France, a déclaré: « Le marché français de poker en ligne connaîtra une croissance massive, ce qui représente une formidable opportunité pour les marques comme SFJI. »

Matti Zinder, associé et chef de direction de Spiral Solutions, a ajouté: « Gagner l’entrée dans les marchés nouvellement réglementés n’est pas sans défis. Nos clients de France et d’autres marchés récemment ouverts tels que l’Italie, le Danemark et d’autres, peuvent tirer parti des solutions professionnelles de jeu interactif de Spiral Solutions qui peuvent améliorer leur image et maximiser leurs revenus ».

La nouvelle salle 200% Poker a été officiellement annoncée à une conférence de presse tenue à Paris début septembre 2010.

dans poker

Le Groupe Lucien Barrière se lance sur le marché boursier

Le 16 septembre, le Groupe Lucien Barrière a annoncé les termes d’une introduction en bourse estimée à 575-700 millions d’euros et qui permettra à l’hôtel Accor de vendre sa participation.

Accor, qui détient 49% de la compagnie, a fait dernièrement plusieurs cessions. Par la vente de sa participation dans un groupe de casinos, qui possède également des hôtels de luxe, Accor poursuit sa stratégie de recentrage sur l’industrie hôtelière.

L’introduction en bourse du Groupe Lucien Barrière estimera l’entreprise à l’équivalent de 748-913 millions de dollars, sur un prix d’introduction de 16,10 à 19,60€ par action. Le directeur général Dominique Desseigne augmentera sa participation majoritaire de 51% à 53%.

Le prix d’introduction final sera fixé le 30 septembre pour une mise en bourse au début d’octobre.

La fourchette de prix indiquée est inférieure à celle prévue par les analystes.

Desseigne a déclaré que la fourchette de prix était raisonnable et que le moment était propice parce que les résultats du groupe s’amélioraient et le marché boursier se comportait bien.

Le groupe apparaît sur le marché un peu plus de 100 ans après que François André, l’oncle du fondateur du groupe Lucien Barrière, a ouvert son premier casino en 1909.

Le groupe détient aujourd’hui 37 casino gratuit, 16 hôtels de luxe et 131 restaurants et bars.

Il a des ventes annuelles d’environ 1 milliard d’euros et emploie 6,600 personnes.

dans Divers